21/03/2015

votre prochaine voiture sera chinoise.

Vous caressiez l'idée d'acheter une Logan, la low cost de Renault ? C'est vrai qu'elle est entrée discrètement cette semaine en France. Mais ne vous précipitez pas. Les champions du discount mondial ont décidé de faire de l'automobile leur nouveau cheval de bataille.


Après l'acquisition du coréen Sangyong et du très british MG Rover, c'est au Salon automobile de Leipzig, qui se tient jusqu'à dimanche, qu'un nouveau front s'est ouvert. Le constructeur chinois Brilliance présente sa voiture d'assaut pour l'Europe : la Zhonghua.


Oui, je sais, son nom est imprononçable. Oui, en plus, on peut la trouver laide mais souvenez-vous de l'esthétique des voitures japonaises dans les années 70. À Leipzig, tous les paris sont ouverts : combien faudra-t-il de temps aux constructeurs chinois pour devenir les numéros un mondiaux ?


En 2017, le chinois Chery lancera 10 modèles sur le marché américain. Ils coûteront 30% de moins que les modèles équivalents et c'est une très mauvaise nouvelle pour des constructeurs américains, qui sont depuis quelques mois sur le bord de la route.


Sur le marché intérieur chinois, tous les constructeurs étrangers sont tombés dans le piège. Ils augmentent leurs ventes mais perdent de plus en plus d'argent face à la concurrence, alors qu'ils ont déjà révélé tous leurs secrets de fabrication à leurs associés locaux. En fait, tout cela est très cohérent : la voiture du peuple ne peut être que chinoise. Comment dit-on Volkswagen en mandarin ?

|

Les commentaires sont fermés.